LeftRight

Monthly Archives : août 2014


Salut tout le monde! voici la suite de mon interview avec Hina Chan, la mangaka derrière « Love Game » (1ère partie sur ce lien). J’espère que vous n’êtes pas confondus avec moi parlant à la 1ère personne.. je ne suis pas schizophrène (pas de preuve concrète jusqu’à présent) mais j’ai juste essayé un nouveau style d’écriture…. Bref, Hina: La suite 🙂

—————————

Je vous avais parlé de mon stand durant l’Otaku market : J’y ai eu des feedbacks variés ! Certains reconnaissaient le manga et m’encourageaient à poursuivre sur ce chemin ; d’autres étaient surpris de découvrir que ce travail était bel et bien 100% Marocain. Le plus marrant, c’est que certaines personnes pensaient que j’étais japonaise et m’abordaient en parlant anglais :p

Les curieux me posent beaucoup de questions sur « Love Game » aussi bien que sur mon parcours de Mangaka… Je vais saisir cette opportunité pour répondre aux questions les plus récurrentes :


Hello, this is N reporting again !

Today, I am not going to talk about something K-drama related; I am going to review an anime! I know you are surprised: you though I didn’t watch anime!  Well I do, I watch anime a lot (not as much as I want and I still don’t consider myself as a fulfilled Otaku… it will come with time …. I hope 😉

Enough talking about me and let’s talk about this awesome anime, shall we? Today, I will be reviewing « No Game No Life« 

First, some basic information:

  • It is actually a series of short novels written and drawn by Yu Kamiya for Media Factory magazine. They are published from April 2012 and the 6th chapter was published at April 2014.
  • It was later adapted to a manga by Machiro Hiiragi, and published in Monthly Comic Alive magazine, since January 2013
  • Finally, the anime’s adaptation started broadcasting from April till June 2014 and counts one season of 12 episodes.

The story revolves around Sora, an 18 year old boy and his younger sister Shiro. Both are gamers, geeks if you want, since they are too much emerged in the games. They consider the outside world as a game where the rules don’t make sense and the screenplay is too boring. Together, they always play as a team, calling themselves “Blank” and are invisible in all kind of games.

One day, they are challenged by a mysterious player that they defeat, after much difficulty, in a game of chess. He then proposes to them to be “reborn” at the world he created, where everything is dealt with through games.


Lors de la première édition de l’Otaku Market, j’ai pu réaliser une très belle rencontre : j’ai pu rencontrer la talentueuse Hina, jeune Magaka marocaine qui vient de publier son premier manga. Oui, vous avez bien lu ; j’ai bien mis ces trois mots en une seule phrase et ça a du sens : mangaka, marocaine, publier.

Hina Chan a bien voulu m’accorder quelques minutes pour un interview pour le blog mais j’ai fini par récolter tellement d’informations que le fait d’organiser mes idées m’a pris un temps énorme ! Par ailleurs, j’ai décidé de vous raconter cet interview à la première personne, en citant Hina, plutôt qu’un Q&A classique… bonne lecture ^^


Si vous avez raté la partie précédente, cliquez Ici … si vous venez de découvrir, commencez dès le début, c’est beaucoup mieux ^^ Ici 

Il me regarda droit dans les yeux, prit mes mains dans les siennes et me dit d’une voix si tendre et pleine d’émotions :

« Je suis vraiment vraiment désolé, je ne savais pas qu’en te changeant ainsi, j’allais intriguer un changement si important que tu allais commencer à avoir des prémonitions aussi ! Je suis vraiment navré et je regrette vraiment que ça ait dégénéré de cette façon ! »

Des larmes remplissaient ses yeux ou est-ce une illusion ? je m’approchais doucement de lui pour m’en assurer et il fit un geste brusque pour essuyer ses yeux humides.

Je pris ses mains dans les miennes pour le réconforter :

« Sami, je ne connais pas encore toute l’histoire mais je sais pertinemment que ce n’est pas de ta faute. Ce sont des choses qui arrivent tout simplement. Les choses n’ont pas dégénéré, au contraire, elles ont évolué ! Je ne sais pas ce que tu as fait pour moi, les petites interventions dont tu parles, mais je t’en suis reconnaissante. Pour toi, ça m’a permis de sourire mais pour moi ça m’a rendu espoir dans la vie ! Je t’en remercie pleinement. »


C’est un événement qui a eu lieu à Rabat, le Dimanche 10 Août à la salle Bahnini. Organisé par Korea Movement, il avait pour objectif de présenter les talents des membres de l’association au niveau de la danse.

(Et ne me demandez pas pourquoi la majorité des événements sont organisés à Rabat, je n’ai pas de réponse et ça ruine mon portefeuille aussi tous ces déplacements…)

Je disais, l’événement était centré sur la danse des membres de l’association et leur performance, en général, n’a pas déçu ! Ils ont un vrai talent, même si j’aurais aimé voir un peu de diversité dans le show et la représentation de différents styles de danse, à la guise de la K-Pop qui emprunte à  beaucoup d’autres disciplines.

L’audience a bien réagi aux différentes danses présentées durant ce showcase ; leurs cris retentissaient dans toute la salle pour encourager ces jeunes talents.


Annyong everyone^^ This is N.

While KazeYoja was having fun at the “Otaku Market” with all the cosplays and purchasing Manga and K-Pop related goodies, I was having fun my own style :p Of course, I was watching K-Dramas and I am back with a review of one of my favorite ones so far: “I hear your voice”.

“I hear your voice” is a relatively new drama since the last episode aired in September 2013. It has 18 episodes so it’s easy to go through it fast enough, for all the K-Drama maniacs out there! But I loved it too much that I decided to make the suspense last, so I took my time while watching it and enjoyed each and every single episode.


A quelques jours après l’événement Otaku Market, tout le monde s’accorde sur la qualité des Cosplays présents ! Ce sont eux qui ont créé l’ambiance et qui ont attiré l’attention. Je vous donne dans cet article mes impressions des Cosplays vus au cours de l’événement, ainsi qu’un interview exclusif avec Iron man en personne!


Ohayo/ Konbanwa!

Ah qu’est-ce que je ne ferais pas pour les lecteurs du blog! Je me suis déplacée pour l’Otaku Market qui a eu lieu à Rabat, Dimanche 3 Août, et je suis revenue avec pleines d’infos, pleines d’idées pour de prochains articles, pleines d’aventures à vous raconter et pleines de nouvelles connaissances.  🙂

Cet événement a été organisé par la Manga Afternoon. Pour ceux qui ne le savent pas, c’est une association dont les événements attirent le plus grand nombre de fans du Maroc ! Le président de l’association est fier alors de représenter le « plus grand rassemblement d’Otakus » du pays. Et que donnent les Otakus marocains quand ils se rassemblent ? Des événements magnifiques tout simplement. Je vous le promets, vous aurez droit à DE  futurS articleS pour présenter l’association et son travail, car un seul article ne suffira pas !

Alors, l’Otaku Market est un événement dont le but est de rassembler le plus grand nombre de stands, afin de permettre aux fans d’acheter des goodies liés aux animes et mangas. Les organisateurs voulaient focuser sur cette partie de « market » car les Otakus marocains ne trouvent pas facilement les accessoires et articles liés à leur passion.

Une idée simple, un concept pas compliqué, jusqu’à ce que les choses prennent une autre ampleur : les demandes d’avoir des stands sont assez nombreuses, les inscriptions aux activités annexes au Market aussi (Cosplay, Karaoké, etc.) et hop, un événement d’une grande envergure.