Hina… Love Game… Manga & Mangaka 100% Marocains ! #2

0
3

Salut tout le monde! voici la suite de mon interview avec Hina Chan, la mangaka derrière « Love Game » (1ère partie sur ce lien). J’espère que vous n’êtes pas confondus avec moi parlant à la 1ère personne.. je ne suis pas schizophrène (pas de preuve concrète jusqu’à présent) mais j’ai juste essayé un nouveau style d’écriture…. Bref, Hina: La suite 🙂

—————————

Je vous avais parlé de mon stand durant l’Otaku market : J’y ai eu des feedbacks variés ! Certains reconnaissaient le manga et m’encourageaient à poursuivre sur ce chemin ; d’autres étaient surpris de découvrir que ce travail était bel et bien 100% Marocain. Le plus marrant, c’est que certaines personnes pensaient que j’étais japonaise et m’abordaient en parlant anglais :p

Les curieux me posent beaucoup de questions sur « Love Game » aussi bien que sur mon parcours de Mangaka… Je vais saisir cette opportunité pour répondre aux questions les plus récurrentes :

Pourquoi le manga est situé dans un contexte Japonais (noms et prénoms japonais, uniformes, écoles, etc…) ?

je veux tâter un peu le terrain avec ce premier manga et voir quelle serait la réponse des Otakus marocains à son égard. Je connais que pleins d’entre eux dévorent les mangas aussi et je m’intéressais à savoir si mon manga sera aussi bien accueilli !

N’oublions pas que c’est mon premier manga publié ! Je voulais aussi expérimenter tout le processus, du dessin et conception à la vente, avant de me lancer dans une autre aventure à travers un manga ancré dans la culture marocaine.

Dernière raison : ce manga regroupe, en quelque sorte, tout ce que j’ai appris sur les shojos durant plusieurs années d’apprentissage et d’auto-formation ! Je voulais voir simplement à quoi ressemblerait mon propre shojo !

L’idée d’un manga avec des personnages et des décors marocains me travaille beaucoup l’esprit. Je suis actuellement en train de penser à une histoire qui en vaut la peine.

L’aventure « Love Game » s’arrête là ; à la publication du manga et la vente des 100 copies tirées ?

Je n’espère pas !! Je suis totalement éblouie par la réponse que j’ai eu  et j’espère imprimer d’autres copies et publier mon manga encore plus.

Actuellement, la maison « Furai Edition » et moi sommes en train d’essayer de répertorier le manga dans les bibliothèques marocaines. Ça, ça sera complétement incroyable !! Une nouvelle étape franchie pour les mangakas au Maroc !  Je vous informerais dès que cela sera chose faite 😉

Quels sont les projets futurs ?

J’en ai pleins !! j’aime relever les défis et rester toujours occupée par un projet (ou deux :p ) :

  • L’univers des jeux vidéos dans « Love Game » donne de grandes opportunités pour sérialiser ce manga (cad créer d’autres tomes) et développer donc plus l’histoire ainsi que les personnages. Pourquoi pas un nouveau tome prochainement ? (Quand je dis « prochainement », comprenez « dans deux ans au minimum ! »).
  • J’avais organisé un concours pour choisir 2 histoires et dessiner le manga, avec l’aide des scénaristes gagnants. J’avais demandé d’accompagner l’histoire avec le maximum de détails sur les personnages, leur caractère, les lieux, le contexte, etc. pour pouvoir, moi aussi, plonger dans l’univers de l’histoire et réaliser les dessins adéquats. J’ai sélectionné donc 2 gagnants et je commencerais à travailler sur ces deux prochains mangas dès 2015. Bien évidemment, ils sont tous les deux des one shot et des mangas 100% marocains 😉

Tu te vois faire une carrière en tant que mangaka ?

20140803_151120

Non, malheureusement pas ! Je ne laisserais jamais tomber cette passion mais ça sera accompagné d’un autre travail.

Pourquoi ? Deux ans que je travaille sur « Love Game » pour le vendre en une seule journée !! Ça ne vous rend pas un peu dépressifs ? Oui, il est vrai que ce manga je le vois un peu comme un bébé né de mon imagination mais la route a été trop dure (parfois au dépens de ma santé) et voir tout cela prendre vie et fin en une seule journée … la pilule est un peu dur à avaler.

Ceci, bien évidemment, reste mon avis personnel et j’encourage les autres mangakas à tenir à leur rêve le plus solidement possible.

Je veux aussi devenir mangaka ; des conseils à me donner ?

Tiens à ton rêve et ne laisse pas les obstacles s’interposer jusqu’à sa concrétisation !

L’erreur que je vois beaucoup de mangakas en herbe commettre, c’est qu’ils pensent aux mangas sérialisés dès le début. Au contraire, il faut penser au « One Shot » : plus court, plus simple en terme d’histoire et surtout plus réalisable !

Quand vous pensez au manga sérialisé, vous consommez beaucoup d’énergie au début. Au fur et à mesure d’avancement des tomes, vous perdez un peu votre souffle, vous êtes emportés par les soucis quotidiens, vous vous épuisez à imaginer de nouvelles scènes et de nouveaux personnages et vous finissez par abandonner le projet en entier. Totalement dommage !

Souvenez-vous, les mangas avec le plus succès sont tous à la base des One Shot ! ça permet au mangaka de « tester » son histoire auprès du public avant de la développer !

Pour finir, je tiens à vous dire ses quelques mots :

Durant ce voyage qui a duré 2 ans j’ai dû faire face à plusieurs obstacles : des maladies qui m’empêchaient de dessiner, le manque de ressource pour l’impression, le maque d’aide quand il s’agit des techniques de dessin des mangas… mais, Hamdoullah, j’ai pu surmonter tout cela. J’ai aussi fait la connaissance de beaucoup d’amis qui m’ont aidé, de la manière qu’ils pouvaient, à donner vie à mon rêve et d’en faire un voyage encore plus agréable.

Voire mon manga devant moi, imprimé et relié, savoir que plusieurs personnes sont en train de lire/l’ont lu, entendre des feedbacks positifs et des messages d’encouragement : ce sont des signes de réussite pour moi et des motivations pour donner le meilleur de moi-même au futur.

10491112_299810006857295_6933137444102560801_n

Autre signe de réussite : quand j’ai posté l’image du manga fini sur ma page Facebook, j’ai eu plusieurs commentaires de la part de mangakas qui ont décidé de reprendre leurs dessins abandonnés… eh oui, devenir « un vrai » mangaka, c’est possible 😉

 Fin

————————–

KazeYoja qui vous écris (ben, je vous écrivais depuis le début.. maintenant je retourne à moi-même) :

Merci encore à Hina d’avoir partagé autant d’informations avec moi et je lui souhaite beaucoup de courage dans le futur.

Page Facebook « Love Game » : https://www.facebook.com/robugamu

Et n’oubliez pas de Liker la page Facebook de Wind in a Box (lien à votre gauche) pour plus d’articles 😉

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here