Juil
12

2015

Métier d’Otaku : Traducteur d’animes



Bon, le titre est un peu exagéré, ce n’est pas un métier proprement dit au Maroc (pour le moment), c’est plus un passe-temps… mais qui sait?

Alors, je vous livre les « secrets » de cette passion, qui vise à rapprocher les Otakus marocains des animes, en traduisant ces derniers en arabe classique. Je vous présente donc Nabil, qui a bien eu la gentillesse de répondre aux questions (harcèlement) d’une personne inconnue :p

Wind In a Box– Tout d’abord, merci d’avoir accepté de répondre  mes questions. Peux-tu te présenter ?

Nabil– Merci à toi d’avoir pensé à cet interview. Alors, que te dire ? je suis Nabil, je suis de la ville de Safi et j’ai 18 ans. Je suis très passionné par la culture japonaise en général, et des animes et mangas en particulier.

WIB– Comment es-tu devenu fan des animes & mangas ?

Nabil– ça a commencé en 2011, un ami m’a proposé de regarder « Death Note/  مذكّرة الموت” et je suis devenu fan depuis.

WIB– Et comment le switch de « spectateur » vers « traducteur » s’est-il produit ?

Nabil– Au fait, j’étais toujours fan de la traduction arabe et des clubs de FanSubs en Arabe classique. Je suivais certains traducteurs et je faisais beaucoup attention à la traduction des animes que je regardais et aux effets que les traducteurs pouvaient ajouter à chaque épisode. J’ai alors décidé d’en apprendre d’avantage et d’intégrer ce domaine aussi. Des mois ce sont passés pendant que j’apprenais plus et un ami m’a conseillé de me jeter à l’eau et d’essayer pour de vrai. D’ailleurs, je profite de cette occasion pour le remercier de m’avoir encouragé à faire concrètement ce pas vers la traduction.

WIB– Justement, comment la concrétisation s’est faite ? Selon quelles étapes ?

Nabil– J’ai commencé par rejoindre un groupe de traduction très connu. Ensuiite, j’ai décidé de travailler tout seul et je continue à travers mon propre groupe « Al Makhlab/ المخلب”.

WIB– Parlons d’abord u premier groupe que tu as intégré si tu permets… Comment les choses s’y passaient ? Vous travailliez sur quels animes ?

Nabil– L’équipe était composée de 14 personnes : il y avait non seulement des traducteurs mais aussi des correcteurs, des producteurs et designers. Nous avions l’habitude de travailler sur presque tous les animes de chaque saison. A l’époque, je traduisais un seul anime. Je traduisais de l’anglais vers l’arabe classique, bien sûr en m’aidant du Japonais. En effet, il faut avoir un minimum de base sur le Japonais pour pouvoir s’assurer de la traduction et quelle reflète parfaitement ce qui se dit. Il y avait dans l’équipe certains membres qui avaient de très bonnes connaissances en Japonais pour cette tâche.

WIB– Et tu es resté combien de temps avec cette équipe ?

Nabil– Une année à peu près. Ensuite, j’ai décidé de créer ma propre équipe de traduction et d’en être le leader. C’est aussi à cause de plusieurs choses que je n’ai pas appréciées dans ce groupe et qui handicapaient mon avancement dans la traduction.

WIB– Des choses comme…. ?

Nabil– Ben un retard dans la production des épisodes, une qualité de traduction un peu faible mais surtout un chef d’équipe qui est presque toujours absent. Je n’essaie pas de médire de mon ancienne équipe, j’y ai appris beaucoup de choses et j’en suis reconnaissant mais j’ai juste ressenti le besoin d’améliorer les choses et je savais qu’il me fallait créer ma propre équipe pour y arriver.

WIB– Ton équipe est composée de combien de personnes ? Et d’où tu obtiens les épisodes à traduire ?

Nabil– Mon équipe est composée de moi-même et moi-même :p Je suis concurrencé par plusieurs forums arabes et d’autres sites internet qui proposent aussi la traduction des animes. Pour cette raison, je préfère tout contrôler moi-même pour m’assurer de la qualité de l’épisode que je vais mettre en ligne, qu’il s’agisse de la production, de la traduction ou de la correction.

S’agissant des épisodes, ils me parviennent d’équipes étrangères, qui les postent en un timing bien précis.

WIB– Mais tu as une équipe, pourquoi donc travailler tout seul ?

Nabil– Bonne question ^^ Au fait, l’équipe est organisée de manière à ce que chacun travaille de manière individuelle sur ses propres épisodes et animes. Ainsi, il maîtrise tout le processus ainsi que les timings de parution des épisodes. De plus, il n’a personne d’autre que lui-même à blâmer si une erreur se produit, moi non plus d’ailleurs. Et bien sûr, en cas de besoin ou d’indisponibilité d’un membre, on s’entraide.

In fine, on publie tous sous le nom de la même équipe et on reste solidaire entre nous, tout en laissant chacun travailler de la manière qui l’arrange. Pour info, notre réseau s’écrit « Alm5leb Network », au cas où 😉

WIB– Parlons de la traduction des épisodes… cela prend combien de temps environ ?

Nabil– Au début, un épisode me prenant 6 à 7 heures pour le compléter. Maintenant, Hamdoullah, je n’ai besoin que de 2 heures, jusqu’à 2 heures et demi. Mais ça dépend de l’épisode, s’il contient beaucoup de dialogues ou pas ; il y a certains épisodes qui me prennent moins d’une heure et demi.

WIB– Combien d’épisodes tu traduis au cours de la semaine ?

Nabil– je traduis 4 épisodes et j’envisage de réserver la traduction de 5 animes durant cette saison…. Au cours de cet été, je voudrais réserver 7 épisodes (donc 7 animes différents) par semaine. Je prends cela comme un challenge personnel pour moi.

WIB– Comment cela, « réserver » ?

Nabil– Ben tout simplement je réserve les animes que je vais traduire pendant la saison.

WIB– Et quand tu réserves un anime pour une traduction vers l’arabe classique, les autres groupes ne peuvent plus le prendre ?

Nabil– Bien sûr que non ! Et c’est pour cela que je parle de la rude compétition entre les groupes, qu’il s’agisse de la qualité de la traduction ou de la rapidité de la mise à disposition de l’épisode traduit.

WIB– Ah je vois mieux ! Bon courage. Du coup, pour la traduction du Japonais, si tu le fais tout seul, tu dois suivre des cours de Japonais non ?

Nabil– Je traduis de l’anglais vers l’arabe classique ; j’ai recours au Japonais pour ré-écouter tout l’épisode et m’assurer que la traduction colle bien avec ce qui ce dit. Franchement je n’ai jamais suivi de cours de la langue Japonaise mais j’ai pu apprendre les mots « principaux » si l’on peut dire. Les animes sont d’ailleurs un moyen excellent d’apprendre la langue, et en écoutant et réécoutant et en traduisant, j’ai pu en acquérir les notions basiques.

WIB– Si une personne désire se joindre à ton équipe ?

Nabil– Eh ben elle est la bienvenue ! Elle n’a qu’à nous envoyer une demande (une section est prévue pour cela). Nous allons juste demander à cette personne de passer un petit test, très simple, de traduction, histoire de checker son niveau et c’est tout J

WIB– Et c’est quoi l’histoire avec Colorado ? Y a-t-il un lien en particulier ?? (les otakus purs et durs connaîtrons :p )

10922812_341649106024029_1645948685392438433_n

Nabil– (Rire) C’était vraiment une bonne journée. J’avais la pêche et j’étais trop content en traduisant un épisode de l’anime « Parasytes/ الطّفيليات ». à un moment, il y avait une scène avec beaucoup d’exagérations et j’ai donc ajouté un petit commentaire en haut, en dialecte marocain. Tout le monde sait qu’on fait référence à Colorado dans ce genre de situations 🙂

Juste après, la capture écran de cette scène a fait le tour des forums et des pages Facebook Otakus ; il y a même eu des rumeurs que j’étais le fils du patron de Colorado. Or, ce n’est pas du tout le cas, c’était juste une blague.

WIB– Le mot de la fin ?

Nabil– Je te remercie pour cet « interview » et j’espère que le sujet intéressera les lecteurs 🙂

——————–

Et voilà, c’était un petit aperçu des coulisses de la traduction des animes.

Comme quoi, il y a plusieurs types d’Otakus : ceux qui regardent/lisent les animes/mangas, ceux qui manifestent pas un cosplay et ceux qui s’investissent en traduisant pour le plaisir des autres.

Bon courage à Nabil et à son équipe Me5leb Network ^^

Pour les encourager, visitez leur site web: http://www.alm5leb.com/



Author:

The author didnt add any Information to his profile yet



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *