LeftRight

Category : Prémonitions

Une nouvelle fantastique qui nous mène dans le monde de Sara et ses prémonitions….


Si vous avez raté la partie précédente, cliquez Ici … si vous venez de découvrir, commencez dès le début, c’est beaucoup mieux ^^ Ici 

Il me regarda droit dans les yeux, prit mes mains dans les siennes et me dit d’une voix si tendre et pleine d’émotions :

« Je suis vraiment vraiment désolé, je ne savais pas qu’en te changeant ainsi, j’allais intriguer un changement si important que tu allais commencer à avoir des prémonitions aussi ! Je suis vraiment navré et je regrette vraiment que ça ait dégénéré de cette façon ! »

Des larmes remplissaient ses yeux ou est-ce une illusion ? je m’approchais doucement de lui pour m’en assurer et il fit un geste brusque pour essuyer ses yeux humides.

Je pris ses mains dans les miennes pour le réconforter :

« Sami, je ne connais pas encore toute l’histoire mais je sais pertinemment que ce n’est pas de ta faute. Ce sont des choses qui arrivent tout simplement. Les choses n’ont pas dégénéré, au contraire, elles ont évolué ! Je ne sais pas ce que tu as fait pour moi, les petites interventions dont tu parles, mais je t’en suis reconnaissante. Pour toi, ça m’a permis de sourire mais pour moi ça m’a rendu espoir dans la vie ! Je t’en remercie pleinement. »


Prémonitions 10 (partie précédente) Ici…. ou on commence dès le début?? Ici

Il dressa aussi la table, y servit notre dîner et semblait satisfait du résultat final. Dès qu’il prit la première bouchée, il vit que j’étais toujours aussi impatiente de connaître la suite et que les questions à lui poser étaient sur le bout de mes lèvres.

« OK, c’est bon, ne me regardes pas avec ces yeux curieux, je vais te raconter la suite…. ».

Cependant, il ne s’exécuta pas tout de suite ; il prit quand même la peine de manger lentement et délicieusement le plat qu’il a préparé. Après la première bouchée, j’ai dû admettre que c’était vraiment délicieux. J’ai décidé de mettre ma curiosité de côté et de savourer mon plat. Après tout, ça faisait longtemps que je ne dégustais quelque chose de si bon, et qui ne dérogeait en rien à mon stricte régime.

La conversation avec Sami était très plaisante. Il était vraiment très cultivé et sautait d’un sujet à un autre aisément. La conversation fut très riche et très amusante en même temps.

Quand il mit finalement sa fourchette sur la table, il me regarda d’un air sérieux ; je savais qu’il allait continuer son histoire. Je m’attendais à ce qu’il demande une tasse de café pour ce faire mais, bizarrement, il se mit à laver la vaisselle. Il me pria de rester à table et de l’écouter patiemment, sans l’interrompre.


La partie précédente par Ici…. et si vous voulez commencer par le tout début, c’est par Ici.

Il hésita quelques secondes, prit un long soupir puis acquiesça de la tête.

« Ok, merci pour la promesse. Maintenant, j’ai quelques questions pour toi … »

Il prit un long soupir, sachant pertinemment que mes questions n’allaient pas être simples. Avant de commencer, il demanda une autre tasse de café, que je servis volontiers.

Il était plongé dans ses pensées, et je n’ai pas voulu l’interrompre dans ce processus, bien que je sois très impatiente. Après la première gorgée de café, il ferma les yeux pour une minute, prit un autre long soupir et se lança dans une longue explication.

« Inutile de me poser à chaque fois des questions, je vous dirais tout ! Et je vais commencer par le tout début…. »


Previously on Prémonitions, Part 8

Si vous venez de « découvrir » le blog, commencez dès le début ^^  Ici

Il mit sa tasse sur la table et me regarda droit dans les yeux. Ai-je dit qu’il avait des yeux d’un bleu profond ? Il ne me regardait pas pour me faire peur, il voulait capter toute mon attention. Ce qu’il va dire doit sûrement être important et je dois  être bien concentrée.

Il me dévisagea encore pour quelques secondes avant de dire :

« Je suis Sami, un homme que vous ne verrez jamais dans vos prémonitions. »

Sous l’effet de l’émotion, mes yeux s’écarquillèrent ! Comment pouvait-il savoir pour mes prémonitions ?? Mon sentiment qu’il détenait des informations précieuses se trouvaient justifié par ces mots. Je me trouvais pendue à ses lèvres, attendant impatiemment qu’il élabore son explication.


Prémonitions 7 en cliquant Ici, où commencez par tout le début (ça vous fera plus de lecture 🙂 ) Ici.

Le jeune homme était resté à la porte, nous observait et son visage ne trahissait aucune émotion. Quand Laila éclata en sanglots pour la énième fois, il se racla la gorge, pour rappeler à la jeune fille qu’il était toujours dans la pièce et qu’il s’impatientait. Elle ne se le fit pas répéter, et me laissa avec mon « ami », selon ses mots.

« Rassurée Sara ? » dit-il en retrouvant sa chaise.

OK, c’était la deuxième fois qu’il m’appelait par mon prénom et je ne savais même pas qui il était !

Je le regardais avec des yeux pleins de curiosité. J’avais le pressentiment qu’il connaissait même plus que mon prénom.

« – Comment vous savez comment je m’appelle ?

– C’était écrit sur votre dossier »

Mon regard resta sceptique, de quel dossier parlait-il ? Qui était-il au juste cet homme ? Pourquoi ne se présente-t-il pas clairement ? Pourquoi Laila l’a-t-elle laissée rentrer dans ma chambre sans un mot ? Tant de questions, je commençais à avoir de nouveau mal à la tête !


Si vous avez raté la 6ème partie, cliquez ici

Dès que mes yeux s’habituèrent à l’obscurité, je fus un mouvement pour essayer de me lever … et c’est là que j’aperçu une silhouette pas du tout familière : un homme était assis sur une chaise, bien en face de mon lit et était en train de boire tranquillement une tasse de café…..

L’odeur suggérait que c’était du café, je fus prise de soif tout à coup. J’essayais de m’asseoir sur mon lit pour mieux le voir mais je n’avais pas de force et mes efforts ne me firent que ressentir plus de douleurs. Quand il constata que j’étais finalement réveillée, il mit sa tasse sur la petite table devant lui et se leva. Il se dirigea vers moi et m’aida à m’asseoir confortablement, en rajustant mon oreiller pour que je n’aie plus mal au dos. Tout ceci, sans dire le moindre mot et ma gorge était si sèche que je ne pouvais même pas le remercier.


Prémonitions 5 Ici  ou commencez là où tout a débuté (Ici) ….

Un mois après, les visions « bi-scenarios » ont commencé. Comme dans le cas de l’accident précèdent, chaque vision était maintenant suivie d’une version où j’allais intervenir. Une vision, deux cas de figures selon si j’allais intervenir ou pas.

La curiosité est un vilain défaut, et j’ai fini par céder. En fait, j’avais remarqué une petite différence : les nouvelles visions « bi-scenarios » ont la même fin, avec ou sans ma participation et implication. Je me suis rappelée que, lors de l’accident tragique, j’ai eu des visions à l’issue desquelles soit le fiancé allait venir soit il serait resté chez lui. Deux fins différentes.  En ce moment, les deux fins des visions étaient pareilles; ma contribution consistait en accélérant la découverte de la bonne nouvelle par exemple, comme ce que j’avais fait instinctivement quand j’avais eu la vision que la femme de mon directeur était enceinte.


Prémonitions (4) Ici 

Quelques semaines après l’enterrement, la routine reprit le dessus, peu à peu. En fin de compte, il est vrai que le temps est le remède à tous les maux. Ma colloque avait repris son travail, et y sombrait de plus en plus. Elle disait que si elle ne s’occupait pas à faire quelque chose, elle penserait à lui et ça faisait mal; elle ne souriait plus comme avant, son temps libre passait à regarder bêtement la télé ou écouter la radio. Elle n’était plus elle-même, une partie d’elle avait été perdue, morte à tout jamais.


Lisez la partie précédente d’abord Ici ; ou commencez par le tout début Ici 🙂 

Amine avait eu un accident! La nouvelle vint comme un choc. Laila mis ses mains sur mes épaules et me secoua pour me ramener à mes esprits:  » Ce n’est pas le moment de paniquer. Il faut y aller tout de suite pour savoir ce qui s’est passé exactement. J’ai besoin que tu me conduises à l’hôpital. » Voyant que je n’avais pas encore encaissé la nouvelle, que mes yeux se remplissaient peu à peu de larmes mal contenues elle me secoua de plus belles : « J’ai besoin de toi… Nous avons besoin de toi… tu m’écoutes?  tu peux le faire et il va s’en sortir!!« . 


Lisez la partie précédente d’abord Ici ; ou commencez par le tout début Ici 🙂 

… j’eus une autre prémonition : son fiancé, Amine, allait l’appeler au téléphone pour demander de nous rejoindre et passer la soirée chez nous. […] Laila allait refuser, prétextant qu’il était dangereux de conduire pendant cette tempête. Ensuite, elle allait passer toute la soirée à se morfondre sur sa décision … bref, elle était sur le point de gâcher la soirée …

J’ai décidé de ne rien lui dire, la situation semblait inévitable, et je m’apprêtais à fuir en douce vers ma chambre dès que la sonnerie de son portable aura retenti. Sur le seuil de ma chambre, juste quelques secondes après m’être levée, ma vision a changé! Je fus frappée par un deuxième scénario: Quand Amine demanderait de nous rejoindre, Laila allait demander mon avis et j’allais lui conseiller qu’il vienne: « oui, plus on est de fous plus on s’amuse! En plus tu vas rester grincheuse et nous gacher la soirée s’il ne vient pas… and you know it!!«